Arthrose: quels sont les bienfaits de l’ostéopathie ?

arthrose-et-osteopathie

L’arthrose est le rhumatisme le plus fréquemment rencontré. Cette pathologie est provoquée par une usure prématurée du cartilage de l’articulation en cause. Considérée à tort comme une maladie de « vieux », elle touche en France  47% des moins de 60 ans et 1 patient sur 3 a moins de 40 ans. Elle se manifeste par une douleur, une raideur des articulations voire une déformation des os. L’ostéopathie va vous aider à réduire les douleurs de manière efficace. Quelles sont les causes? Quels sont les bienfaits de l’ostéopathie ? Zoom sur l’arthrose !

Qu’est-ce que l’arthrose ?

arthrose-quest-ce-que-cest

L’arthrose est une atteinte chronique des articulations entraînant peu à peu la destruction du cartilage.

En effet, les articulations sont soumises à des forces de tension et de compression importantes au cours de la vie. De plus, ce phénomène dégénératif s’accentue avec l’âge, notamment chez les personnes à partir de 45 ans. Il ne faut pas confondre l’arthrose et l’arthrite qui, elle, provoque une dégénérescence osseuse avec inflammation et/ou infection.

L’arthrose, quant à elle, attaque et détruit le cartilage (sans inflammation) puis crée des excroissances osseuses.

On appelle « cartilage » la structure élastique et résistante recouvrant les extrémités osseuses. Ainsi, le cartilage recouvrant l’extrémité des os, participe à la mobilité articulaire avec un minimum de frottements. De cette manière, il protège l’os et permet également d’amortir les pressions exercées par les articulations. En se détériorant, il se crée de petits fragments qui se détachent du cartilage. Par ailleurs, le liquide synovial se modifie. Le cartilage perd alors sa souplesse et son élasticité. Ce qui va créer le phénomène d’arthrose avec son cortège de douleurs.

L’arthrose est une maladie chronique évoluant lentement et insidieusement au cours des années. Elle peut affecter toutes les articulations comme les  vertèbres lombaires et cervicales, les coudes, les mains, les genoux et les hanches.

Arthrose : Comment reconnaître les symptômes ?

arthrose-symptomes

L’arthrose atteint chaque personne de manière différente. Généralement, elle se caractérise par des douleurs chroniques. On constate une impotence fonctionnelle à savoir des immobilisations liées aux douleurs, une raideur et parfois un gonflement de l’articulation concernée.

Dans ce cas, le fonctionnement de l’articulation devient douloureux. Cette dernière s’atténue ensuite au repos. Par ailleurs, l’articulation est très sensible lorsqu’on y applique une pression.

Les changements de température peuvent également représenter des facteurs de déclenchement. La raideur de l’articulation survient surtout le matin au réveil ou après une période d’immobilité nocturne.

Par ailleurs, le début de l’arthrose se manifeste par l’apparition progressive de petites déformations de l’articulation et un commencement d’inflammation.

Arthrose : quelles sont les causes ?

arthrose-causes

Longtemps, les médecins ont considéré l’arthrose comme une simple usure du cartilage, liée au vieillissement de l’articulation. Aujourd’hui, ces derniers reconnaissent que d’autres facteurs favorisent la survenue précoce de l’arthrose, comme :

Des mouvements ou traumatismes répétitifs qui atteignent les hanches ou les genoux. C’est notamment vrai pour les sportifs pratiquant certaines disciplines comme la danse, le vélo, le football, le rugby, le basket, le ski, le rugby, la natation etc.

Certaines professions comme les agriculteurs et ouvriers du bâtiment sont plus exposés que d’autres à l’arthrose de la hanche.

Une surcharge pondérale favorise l’arthrose en raison de l’augmentation des contraintes mécaniques exercées sur l’articulation concernée.

Le manque d’activité physique et une vie trop sédentaire. Ce mode de vie diminue l’irrigation sanguine des muscles et entraîne une modification de l’oxygénation du cartilage.

Certaines prédispositions génétiques peuvent également favoriser son apparition. C’est pourquoi certaines familles sont sujettes à connaître des arthroses nombreuses et précoces.

Quels sont les bienfaits de l’ostéopathie sur l’arthrose?

arthrose-bienfaits-de-losteopathie

L’ostéopathie ne peut pas faire disparaître l’arthrose. Cependant, elle peut la rendre moins douloureuse. Selon l’OMS, l’efficacité de ses techniques est équivalente à un antalgique de pallier 2 et peut soulager les douleurs liées à l’arthrose.

Tout d’abord, l’ostéopathe va utiliser des techniques de manipulation ou de mobilisation. Le but est de déraidir les articulations et de leur permettre de retrouver un peu plus de souplesse.

Dans le cas de l’arthrose du genou, notre ostéopathe  à Paris et île de France va faire en sorte de « corriger le genou ».  En traitant aussi bien l’articulation elle-même que la hanche et la cheville, voire les lombaires. Ainsi, les appuis seront plus corrects, et la pression plus équilibrée.

Ce principe est le même quelle que soit l’articulation concernée.

L’arthrose est non seulement douloureuse, mais également invalidante. Les mouvements sont moins amples et moins aisés. Cela fait souvent craindre aux patients les manipulations que sont les trusts. Ces craintes ne sont pas fondées car notre ostéopathe à Paris a une bonne maîtrise de sa pratique professionnelle.

Les effets de ce traitement ostéopathique structurel est alors efficace, particulièrement rapide et comme toujours indolore.

Bien entendu, plus le thérapeute intervient tôt, plus le traitement va limiter la progression des douleurs. Lorsqu’il est en place, corriger l’articulation permet le plus souvent de faire disparaître la douleur.

Notre  ostéo en urgence peut aussi vous conseiller des exercices à pratiquer quotidiennement afin de rendre pleinement efficace les soins.

A noter tout de même qu’à elle seule l’ostéopathie ne peut pas venir à bout d’une arthrose. Il convient donc de l’accompagner d’un traitement médicamenteux.

Faites confiance à nos ostéopathes à Paris et île de France !

Si le traitement de l’arthrose repose le plus souvent sur la prise d’antalgiques, il faut savoir que l’ostéopathie peut tout à fait intervenir en complément de la médecine allopathique. Nos ostéopathes à Paris & île de France, qu’ils interviennent à domicile ou en cabinet, peuvent limiter la progression des douleurs et améliorer la mobilité des articulations touchées par l’arthrose. N’hésitez pas à contacter le 01.84.25.06.25  pour être mis en relation!

POUR  POURSUIVRE LA LECTURE de l’article et profiter de nos conseils en cas d’arthrose, RÉSERVEZ votre consultation en ligne et accédez à votre « espace patient ».

 

 

La cruralgie: que peut faire l’ostéopathie ?

la cruralgie

L’ostéopathie, une thérapie douce pour soulager en urgence et traiter les douleurs de la cruralgie.

cruralgie-et-osteopathie

La cruralgie, appelée aussi « sciatique du devant » est une pathologie particulièrement douloureuse. Elle est provoquée par l’inflammation d’un nerf issu de la région basse des lombaires. En effet, sans traitement sur le long terme, la compression nerveuse peut entraîner des lésions neurologiques irréversibles telles que des troubles urinaires, des paralysies, etc. La médecine douce et plus particulièrement l’ostéopathie est recommandée pour soulager les douleurs et la traiter.  On fait le point !

Qu’est-ce que la cruralgie ?

cruralgie

 

Pour mieux comprendre la cruralgie, faisons un petit rappel d’anatomie.

La cruralgie est le résultat de la compression d’une des deux racines du nerf crural qui s’origine dans la moelle épinière.

– L’une des racines se situe entre la 3ème et 4ème vertèbre lombaire. Quand cette dernière s’enflamme, la douleur s’irradie le long de l’extérieur de la hanche pour revenir sur le devant de la cuisse et à l’intérieur du genou.

– L’autre des racines se situe entre les 4ème et 5ème vertèbres lombaires. Quand elle s’enflamme, la douleur atteint la fesse, la partie externe de la cuisse, le dessus du genou et du pied.

Cruralgie et sciatique ne doivent pas être confondues. C’est ce qui arrive souvent car les deux affections engendrent des douleurs similaires. En fait, ce sont deux affections différentes car elles concernent  des nerfs différents.

 

La cruralgie : quels sont les symptômes ?

cruralgie-symptômes

La cruralgie se présente comme une douleur pouvant être ressentie au niveau de la cuisse. La douleur s’accentue en cas d’efforts physiques, de toux  et quand on va à la selle. Elle peut aussi se manifester sous forme de fourmillements,  de sensations de décharges électriques voire même d’anesthésie.

La douleur peut être située au niveau de la partie externe de la fesse, de la partie antérieure puis interne de la cuisse et descendre jusqu’à la jambe en cas d’atteinte de la racine au niveau de la 3ème vertèbre lombaire. Elle peut être au niveau de la partie moyenne de la fesse, la partie externe du haut de la cuisse, puis sur la face antérieure du bas de la cuisse. Parfois, la douleur  se prolonge le long de la partie avant de la jambe en cas de lésion au niveau de la 4ème vertèbre lombaire.

En cas d’atteinte au niveau de la racine du nerf, la douleur remonte jusqu’au bas du dos : on parle de lombocruralgie.

Dans les cas les plus graves, la cruralgie peut provoquer des paralysies, on parle alors de cruralgie paralysante. Ces cas particuliers sont des urgences chirurgicales. Devant ces symptômes, il faut immédiatement consulter pour que la situation ne s’aggrave pas.

Cruralgie : quelles sont les causes ?

cruralgie-causes

Les causes de la cruralgie sont multiples :

– L’altération d’un disque vertébral : C’est une cause fréquente après 50 ans due à l’usure et/ou à l’arthrose. En effet, dans ce cas un disque s’écrase, et se bombe.

Un canal lombaire étroit : Ce canal contient les nerfs qui vont rejoindre les membres inférieurs. Pour des raisons d’arthrose et d’usure, le canal peut se rétrécir et irriter les nerfs qui le traversent.

Une hernie discale : Elle est en général post-traumatique (effort violent, port de charges lourdes, sollicitations excessives du dos). Dans certains cas, elle est due aussi à des micro traumatismes répétés.

Une scoliose : cette dernière provient soit d’une déformation congénitale de la colonne vertébrale, soit d’une mauvaise posture, due par exemple à un déséquilibre du bassin. La scoliose peut s’aggraver avec l’âge du fait que le dos n’a plus la même souplesse pour s’adapter et compenser.  Ceci a pour effet d’entraîner une raideur et une usure discale.

La spondylose : Ce syndrome dégénératif de la colonne vertébrale est dû au fait que les vertèbres lombaires dans leur glissement coincent le nerf.

Des métastases cancéreuses : C’est le cas le plus rare.

Cruralgie : que peut faire l’ostéopathie ?

cruralgie-que-peut-faire-losteopathie

Pour traiter une cruralgie, notre ostéo en urgence devra diagnostiquer la zone où le nerf crural est comprimé ou irrité. Son travail sera facilité lorsque le patient expliquera précisément l’origine de ses douleurs. Il peut également s’appuyer sur des examens complémentaires et/ou sur des tests cliniques.

Le traitement ostéopathique de la cruralgie portera sur la libération des zones de compression situées aussi bien à l’origine du nerf que sur l’ensemble des structures susceptibles de le comprimer sur son trajet.

Au niveau lombaire

cruralgie-osteopathie-structurelle

Si une hernie discale est à l’origine de la cruralgie, il faudra la traiter avant toute autre chose. Le traitement consistera à rendre leur mobilité aux vertèbres L2/L3/L4, là où émerge le nerf crural. En cas d’arthrose, l’ostéopathe fera en sorte de redonner un bon équilibre postural afin de limiter ses effets.

Les lésions ostéopathiques, moins graves, mais tout aussi handicapantes,  devront être également traitées.  Une attention particulière sera portée aux vertèbres placées en rotation et en inclinaison.

Le traitement vertébral se fera soit par une manipulation classique soit par une technique fonctionnelle.

Par ailleurs, on remarque que le muscle psoas est souvent impliqué dans la cruralgie. Il pourra être abordé via les lombaires sur lesquelles il s’insère ou via l’abdomen au niveau des fosses iliaques, en bas et latéralement par rapport à l’ombilic.

Au niveau du petit bassin

cruralgie-petit-bassin

Certains organes proches du nerf crural sont susceptibles de le comprimer. C’est le cas du côlon descendant (sigmoïde) qui devra être travaillé en cas de cruralgie gauche et celui du côlon ascendant (cæcum) en cas de cruralgie droite.

De plus, le muscle psoas proche de ces deux zones, peut être spasmé. Il est indiqué de le détendre par la technique suivante :

Notre ostéopathe en île de France va procéder à un étirement musculaire ou on pratique un point d’inhibition Dans ce dernier  cas, il s’agit d’exercer une importante pression sur un point précis du muscle jusqu’à ce que celui se  relâche.  Cette technique peut être relativement douloureuse.

De même, et comme dans le  cas d’une sciatique, il est nécessaire de redonner une bonne mobilité à l’ensemble du bassin.

 Au niveau des membres inférieurs      

cruralgie-membres-inferieurs

Le nerf crural peut être travaillé directement au niveau des membres inférieurs. Les techniques employées seront des techniques fonctionnelles douces destinées à redonner une bonne mobilité faciale. En retrouvant une liberté de mouvement, les structures musculaires et ligamentaires vont se décontracter et relâcher la pression exercée sur le nerf.

En tant que thérapie holistique, l’ostéopathie ne se contentera pas d’un traitement local. Toutes les structures susceptibles de jouer un rôle direct ou indirect dans la cruralgie seront considérées et traitées.

Nos ostéos en urgence pour prendre en charge votre cruralgie !

Si vous souffrez de cruralgie , nos ostéos en urgence à domicile ou en cabinet ont des techniques adaptées pour traiter efficacement  cette affection et ses douleurs.  Ne laissez pas les douleurs s’installer davantage, contactez le 01 84 25 06 25.

 

 

POUR  bénéficier DE NOS CONSEILS pour prÉvenir l’apparition de la cruralgie, RÉSERVEZ  VOTRE CONSULTATION EN LIGNE et ACCÉDEZ A VOTRE « ESPACE PATIENT » !

Régurgitations du bébé: comment l’ostéopathie les soulage-t-elles?

regurgitations-bebe

regurgitation-bébé

Les régurgitations et reflux gastro-œsophagiens sont assez fréquents chez un bébé. S’ils sont la plupart du temps bénins, ils peuvent parfois révéler des soucis de santé qu’il ne faut pas négliger. Avec ses méthodes efficaces et douces (particulièrement indiquées pour les bébés), l’ostéopathie est recommandée pour prendre en charge ces difficultés digestives. Comment l’ostéopathie les soulage-t-elles ? On fait le point.

Régurgitations ou RGO : quelle est la différence ?

regurgitation

Les régurgitations et les reflux gastro-oesophagiens (RGO) ne doivent pas être confondus.

Les régurgitations dites « normales » apparaissent au moment du repas ou peu après. Elles durent de la naissance jusqu’à l’âge de 6 mois environ. La régurgitation est souvent due à une quantité trop importante de lait, une prise trop vigoureuse ou trop rapide.

Tandis que le reflux gastro-œsophagien (ou RGO) correspond à la remontée du lait contenu dans l’estomac vers l’œsophage. Il peut provoquer des régurgitations voire des vomissements. Il apparaît la plupart du temps entre les tétées. Le bébé peut connaître des inconforts et pleurer.

Environ 25 à 40 % des enfants connaîtraient des problèmes de régurgitations. Cela  inquiète souvent les parents. Elles constitueraient d’ailleurs le deuxième motif de consultation en pédiatrie pour les bébés.

Régurgitations du bébé : quelles sont les causes ?

regurgitation-bebe-causes

Les régurgitations du bébé s’expliquent par plusieurs facteurs comme :

-En effet, chez le bébé, le clapet, muscle situé au bas de l’œsophage à l’entrée de l’estomac, est encore immature. Résultat, il ne se ferme pas et ne joue donc pas son rôle antireflux. Il suffit alors que l’estomac soit plein pour que le lait remonte. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, le muscle est de moins en moins défaillant.

Chez le nourrisson, l’estomac est de très faible capacité. A chaque tétée, il est donc distendu par d’importants volumes de lait et d’air.  Cela provoque parfois un trop-plein gastrique qui tarde à être évacué vers l’intestin. Il y a alors un risque de reflux et de régurgitations.

De nombreux organes de la cavité abdominale, dont l’estomac, sont innervés par des nerfs provenant du crâne. Lors de la formation du système digestif, des mouvements de rotation des structures ont lieu et des contraintes sur le trajet du Nerf peuvent alors provoquer des tensions. Quand celui-ci est irrité ou comprimé, il communique alors moins bien et peut envoyer de mauvais signaux à l’origine du phénomène de reflux.

Durant l’accouchement, les manipulations obstétricales au niveau du cou et de la base du crâne peuvent mettre en tension le Nerf vagal. Les contraintes  au niveau de la cage thoracique et du diaphragme peuvent aussi localement engendrer des tensions sur le  système digestif.

Régurgitations du bébé : quels sont les signes ?

regurgitations-signes

Enfin, si le RGO n’est ni fréquent ni gênant , il est à l’origine de plusieurs maux :

– Contractions musculaires

Troubles du sommeil  surtout en position allongée

– Refus progressif de s’alimenter

– Pleurs et agitations pendant et après le repas

Toux chronique

Affections ORL à répétitions : otites, rhinopharyngites et pneumopathies

Régurgitations du bébé: comment l’ostéopathie peut les soulager ?

regurgitation-bb-osteopathie

Les régurgitations du  bébé  peuvent être soulagées par l’ostéopathie.  Tout d’abord, il faut préciser que l’ostéopathie ne permet pas de traiter les RGO dues à des hernies hiatales importantes. Cependant, ces cas restent assez rares et le diagnostic est généralement posé précocement. Dans tous les autres cas, l’ostéopathie peut se révéler efficace.

En effet, notre ostéopathe pour bébé à Paris  va utiliser essentiellement des techniques très douces qui s’apparentent à de très légères pressions. La séance d’ostéopathie pédiatrique est une séance globale dans laquelle l’ostéopathe va effectuer un bilan général du corps de votre bébé afin de déterminer les différentes zones de tension.

La prise en charge d’un reflux gastro-œsophagien du bébé va s’appuyer sur deux interventions : une viscérale globale et une crânienne.

Prise en charge viscérale

regurgitation-osteopathie-viscerale

D’abord, notre ostéopathe en urgence va relâcher les tensions au niveau de l’estomac de votre bébé en appuyant doucement sur son ventre. Sur le moment, cela provoque une petite gêne, suivie d’un relâchement pour le plus grand bien du bébé.

Ensuite, la prise en charge viscérale permettra d’offrir un confort digestif à votre bébé et de réduire les pressions abdominales. En effet, ces dernières sont en partie responsables du reflux gastro-œsophagien du bébé.

Prise en charge crânienne

regurgitation-osteopathie-cranienne

Le praticien, après la prise en charge viscérale passera à celle du crâne pour libérer le nerf vague. Explications :

Le nerf vague est un long nerf pair qui permet entre autres l’innervation de l’estomac. Il prend sa source au niveau du bulbe rachidien. Puis, il passe dans le foramen jugulaire (petit trou entre deux os de la base du crâne : l’occiput et le temporal) et il descend dans la cage thoracique le long de l’œsophage. Enfin, il se termine au niveau de l’estomac.

Lors de la naissance, le crâne du bébé est mis à rude épreuve à cause du passage dans le bassin de la maman. Souvent, le crâne est un peu déformé, ce qui est sans gravité, mais qui peut comprimer le foramen jugulaire et donc le nerf vague.

Grâce à des techniques douces, l’ostéopathe pourra libérer le foramen jugulaire ce qui aura pour effet de « décomprimer » le nerf vague. Par ailleurs, ceci permettra aux informations nerveuses de cheminer correctement le long du nerf. Par cette méthode associée à la prise en charge viscérale, l’estomac retrouvera un meilleur fonctionnement et une diminution voire une cessation des reflux.

Au-delà de ces deux méthodes, bien entendu, le thérapeute prendra en compte toutes les tensions de votre bébé afin de les traiter. Particulièrement indiqué pour les bébés, sa méthode restera douce et efficace.

 

Faites appel à nos ostéopathes à Paris pour prendre en charge les régurgitations de votre bébé!

osteo-urgence-paris-ile-de-france

Si votre nourrisson souffre de difficultés digestives tels que les régurgitations ou reflux gastro-œsophagiens, n’attendez plus, contactez nos  ostéopathes d’urgence à Paris ! Ils sont dispos 24H/24 et 7J/7 à domicile ou en cabinet. Leurs manipulations sont douces, indolores et efficaces.

POUR  bénéficier DE NOS CONSEILS pour prévenir les régurgitations, RÉSERVEZ  VOTRE CONSULTATION EN LIGNE et ACCÉDEZ A VOTRE « ESPACE PATIENT » !

 

Migraine ophtalmique : comment l’ostéopathie soulage les douleurs ?

migraine-ophtalmique-osteopathie

migraine-ophtalmique

La migraine ophtalmique est une forme spécifique de migraine qui se traduit par des troubles visuels plus ou moins importants. 20% des Français, et plus particulièrement les femmes, souffriraient de manière ponctuelle de cette affection. Malgré son nom, la migraine ophtalmique n’est pas une maladie oculaire. Elle désigne une migraine avec aura visuelle. Elle se manifeste sous forme de crises pouvant durer pendant plusieurs jours. Quels sont les symptômes de la migraine ophtalmique ? Comment l’ostéopathie soulage les douleurs ? Explications.

La migraine ophtalmique : quelle différence avec une migraine ?

migraine-ophtalmique-quelle-difference-avec-la-migraine

La migraine ophtalmique et la migraine  commune ont tendance à être confondues. Alors qu’elles sont totalement différentes.

Lors d’un épisode de migraine « classique », la douleur est au premier plan. Elle se situe d’un seul côté de la tête, avec un sentiment de martèlement. La crise dure de quelques heures à quelques jours et peut s’accompagner de nausées et/ou d’une intolérance à la lumière.

Alors qu’en cas de migraine ophtalmique, dans un premier temps, ce sont des symptômes visuels qui se manifestent. Le phénomène de la tâche lumineuse est un classique de la migraine ophtalmique : elle se nomme : scotome scintillant. Ce dernier est comme un trou dans le champ visuel latéral, d’abord petit, entouré de crénelures scintillantes à la manière d’un filament électrique. Ce trou visuel semble peu à peu s’agrandir et atteint les deux yeux. La durée varie entre 10 mn et une demi-heure.

La migraine ophtalmique comprend généralement deux phases :

La première l’aura visuelle : s’explique par une vasoconstriction des artérioles qui entraîne une hypoperfusion cérébrale. Cette phase peut durer entre 15 mn et 1 heure avant l’apparition des maux de tête. C’est la phase des flashs lumineux, points scintillants, etc.

La seconde la migraine :  qui est due  au  retour à la normale des artérioles suivie d’une vasodilatation. Cette phase peut durer de quelques heures à 3 jours.

 

Migraine ophtalmique : quelles sont les causes ?

migraine-ophtalmique-causes

Dans ce domaine, les chercheurs ont mis en évidence l’origine génétique de la migraine ophtalmique dont la localisation se situe sur le chromosome 19. Cependant, les causes exactes de cette maladie neurovasculaire ne sont pas bien connues.

Par ailleurs, il existe de nombreux facteurs qui peuvent être à l’origine d’une migraine ophtalmique. Si le stress est généralement considéré comme étant l’un des principaux facteurs qui aggravent les crises, d’autres facteurs sont mis en cause comme:

La consommation de certains aliments ou excitants : la charcuterie, le chocolat,  le tabac, le café ou l’alcool (vin blanc en particulier) ;

Les facteurs sensoriels : le bruit, certaines odeurs ou des lumières clignotantes comme les spots en boîte de nuit ;

Le manque de sommeil ;

Les conditions météorologiques (le vent, le froid et les variations de température)

Les changements de rythme de vie

-Le caractère héréditaire est également à prendre en compte.

Quels sont les symptômes de la migraine ophtalmique?

migraine-ophtalmique-symptomes

Les symptômes de la migraine ophtalmique sont: des maux de tête, d’un seul côté du crâne. L’évolution de la crise se traduit par une aggravation des douleurs lors des efforts, parfois, la présence de gêne aux sons ou à la lumière, et par des nausées et des vomissements. Les symptômes sont généralement associés à des signes visuels : scotomes scintillants.

Chez certaines personnes, on constate de plus, des troubles de la sensibilité (fourmillements et engourdissements). D’autres personnes connaissent des troubles de la locution. Enfin, le malade peut souffrir de troubles digestifs de type nausées ou vomissements.

Rappelons que les maux de tête n’apparaissent qu’à l’issue de cette phase.

Migraine ophtalmique : comment la soulager avec l’ostéopathie ?

migraine-ophtalmique-comment-losteopathie-soulage-les-douleurs

La migraine ophtalmique peut être traitée efficacement par l’ostéopathie qui va soulager voire faire disparaître ses douleurs.

Tout d’abord, en début de consultation, l’entretien  permettra au praticien de bien comprendre les causes de vos migraines ophtalmiques. Ensuite, notre SOS ostéopathe dans Paris et toute l’île de France va faire en sorte de relancer la circulation au niveau des artères par différentes techniques :

La technique de l’ostéopathie crânienne

migraine-ophtalmique-osteopathie-cranienne

Il  est important de rappeler que les migraines ophtalmiques sont généralement liées à un défaut de vascularisation crânienne.

L’ostéopathie crânienne est particulièrement indiquée. De plus, cette technique est d’une extrême douceur, d’une efficacité remarquable et d’une totale innocuité. Le thérapeute va l’utiliser pour corriger le MRP (mécanisme respiratoire primaire) et rééquilibrer  l’axe cranio-sacrée.

La technique de l’ostéopathie structurelle

migraine-ophtalmique-osteopathie-structurelle

Cette technique va se baser sur les mobilités articulaires au niveau des dorsales hautes et de la première côte. Si besoin, ces dernières doivent  être vérifiées et corrigées. Ceci pour permettre la bonne vascularisation et l’innervation du crâne, la correction d’un wishplash et enfin le travail viscéral.

La technique de l’ostéopathie viscérale

migraine-ophtalmique-osteopathie-viscerale

L’ostéopathie  viscérale est intéressante dans le traitement de cette forme de migraine. En effet, elle permet de travailler  notamment sur les organes du petit bassin, du diaphragme, mais également du foie. Ainsi, pour la médecine chinoise, les migraines ophtalmiques sont liées à un dysfonctionnement du foie.

Dans le cas de migraines ophtalmiques causées par le cycle menstruel, l’ostéopathe peut effectuer un examen abdominal et de la sphère gynécologique.

Il est particulièrement pertinent que le traitement ostéopathique soit conduit en parallèle avec un ophtalmologiste, qui appliquera sa thérapeutique.

Par conséquent, en deux ou trois séances, la prise en charge ostéopathique permettra généralement de diminuer voire d’éradiquer les symptômes et les douleurs de la migraine ophtalmique.

SOS ostéopathe en urgence à domicile ou en cabinet pour traiter votre migraine ophtalmique !

osteo-urgence

Si vous souffrez de migraine ophtalmique, nos SOS ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet ont des techniques appropriées pour traiter efficacement  vos symptômes et douleurs.  Ne laissez pas les douleurs s’installer, appelez le 01 84 25 06 25.

POUR  bénéficier DE NOS CONSEILS pour lutter naturellement contre  LA migraine ophtalmique, RÉSERVEZ  VOTRE CONSULTATION EN LIGNE et ACCÉDEZ A VOTRE « ESPACE PATIENT » !

La rhinite allergique: comment s’en prémunir avec l’ostéopathie ?

rhinite-et-osteopathie

rhinite-allergique

La rhinite allergique, au fil des années, ne cesse de toucher de plus en plus de personnes, notamment l’hiver. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  elle concerne en France 1 personne sur 5. La rhinite allergique est souvent confondue à tort avec un simple rhume.  Les patients se plaignent de symptômes dérangeants du nez bouché, d’écoulement nasal dans l’arrière gorge, d’éternuements en rafales. En fait, ils sont enrhumés toute l’année! En renforçant votre immunité, l’ostéopathie permet de vous en prémunir dans la plupart des cas. Décryptage !

Qu’est-ce-que la rhinite allergique ?

rhinite-allergique-quest-ce-que-cest

La rhinite allergique, plus communément connue sous le nom de « rhume des foins » est une inflammation des muqueuses du nez.

Il existe deux sortes de rhinites allergiques : la rhinite saisonnière et la rhinite apériodique ou persistante.

-La rhinite saisonnière: communément appelée « rhume des foins » est souvent due aux pollens et graminées.

La rhinite apériodique ou persistante: est causée par de nombreux autres allergènes tels que les acariens, les moisissures ou les poils d’animaux. Les acariens sont les principaux facteurs de ce type d’affection. Ce sont de minuscules parasites qui se développent essentiellement dans les peluches, les coussins, la literie, les rideaux, les tapis, les matelas.

 

La rhinite allergique: quels sont les symptômes ?

rhinite-allergique-symptomes

Quel que soit le type de rhinite allergique, cette dernière présente les symptômes suivants :

  • Une congestion nasale (nez bouché) ;
  • Un écoulement nasal et des sécrétions très liquides ;
  • Des éternuements à rafales ;
  • Des démangeaisons au niveau du palais/dans la gorge, des yeux, du nez ;
  • Une conjonctivite: rougeurs, picotements et larmoiements des yeux;
  • De la toux et un mal de gorge.
  • Des ronflements nocturnes

Lorsque la maladie dure plusieurs jours, la personne est souvent atteinte d’instabilité, d’irritabilité et de fatigue intense. Parfois, la rhinite évolue vers un asthme. Cette maladie se caractérise par une inflammation des voies respiratoires et se manifeste par des crises.

Quelles sont les causes de la rhinite allergique?

rhinite-allergique-causes

La rhinite allergique est souvent causée par la dissémination des pollens, une grande partie de l’année et surtout au printemps. La dissémination est d’ailleurs intensifiée par temps de vent.

Il existe trois grandes familles végétales à pollens allergisants : les arbres, les graminées et les herbacées. Les pollens d’arbres sont présents en fonction des espèces arboricoles et des régions.  A titre d’exemple, certains arbres pollinisent très tôt, comme le cyprès dès début décembre dans le Sud de la France et à partir de février dans la région parisienne. En février-mars, c’est au tour du bouleau, du noisetier, du frêne, de l’aulne ou du peuplier…

Par ailleurs, si le patrimoine génétique et l’hérédité favorisent une grande majorité d’allergies, d’autres facteurs y contribuent comme le tabac ou encore la pollution de l’air.

La rhinite allergique : comment s’en prémunir avec l’ostéopathie ?

rhinite-allergique-osteopathie-

La rhinite allergique peut être souvent évitée par l’ostéopathie. C’est pourquoi il est important de consulter dès que possible, afin d’éviter toutes complications dues à cette affection. Un traitement préventif ostéopathique est recommandé.

L’ostéopathie considère que les rhinites allergiques constituent un déséquilibre au niveau du système neuro-végétatif. Selon certaines recherches, elles créeraient une baisse au niveau de la mobilité de certains os du visage, de quelques articulations cervicales ou encore l’apparition de tensions sur plusieurs ligaments et muscles dans les zones affectées.

Quand ces pathologies ORL deviennent chroniques souvent avec un terrain allergique associé, notre ostéopathe d’urgence à Paris et île de France  agit, alors,  sur les os de la face  par pressions sur le front, les maxillaires, les zygomatiques. Ainsi, il va favoriser le drainage et l’aération des sinus.

Lors de la séance, le professionnel va se concentrer spécifiquement sur le crâne, le diaphragme, le nez, le cou et les côtes, car ces régions peuvent être particulièrement irritées lors des crises allergiques. Il va utiliser les techniques suivantes :

Les techniques  crâniennes

rhinite-allergique-technique-cranienne

Les techniques crâniennes sont une méthode de manipulation qui travaille la mobilité des os du crâne. Elles permettent de :

-Drainer les sinus;

– D’harmoniser l’axe cranio-sacré;

– Relâcher les tensions tissulaires et musculaires crâniennes;

Libérer les tensions tissulaires de la gaine viscérale du cou (ou partie antérieure du cou);

-Drainer le système lymphatique cervical antérieur;

-Stimuler le système nerveux et vasculaire;

Les techniques fonctionnelles

rhinite-allergique-osteopathie-fonctionnelle

Les techniques fonctionnelles vont mobiliser le patient de façon active et de manière indirecte en douceur. Leur principe est de travailler par le mouvement, en synergie avec les différents tissus du corps et la respiration du patient. Ces techniques ont pour but d’obtenir un relâchement total du patient et une correction des structures articulaires en perte de mobilité.

Cette correction s’accompagne d’une respiration adaptée du patient pour accroître l’efficacité de la technique. Cela permet au corps de procéder à son autocorrection.

Travail sur le diaphragme

rhinite-allergique-diaphragme

Le diaphragme, muscle principal de la respiration générale, est alors contracté en permanence. Il est très sollicité et très perturbé lorsque l’on souffre de troubles O.R.L. Ce muscle entraîne alors d’autres petits muscles notamment les intercostaux à se contracter davantage. Ce phénomène s’appelle le tirage. Le tirage est visible à l’œil nu lorsque les petits muscles respiratoires situés dans le cou et le haut du thorax, se différencient nettement comme des petites cordes. Raison pour laquelle,  le travail manuel ostéopathique visera à  apporter un meilleur confort respiratoire.

Cependant, l’ostéopathe doit travailler en collaboration avec un allergologue afin d’identifier  les allergènes en cause. Tous deux, dans leur discipline respective, œuvreront  à prévenir et à traiter les rhinites.

Faites confiance à nos ostéopathes d’urgence à Paris & île de France!

osteo-urgence-paris-ile-de-france

Si vous souffrez de rhinite allergique, n’hésitez pas à faire appel à nos ostéopathes d’urgence à Paris et dans toute l’île de France au  01 84 25 06 25 ! Notre service vous permet d’être pris en charge à n’importe quel moment de la journée, les weekend et jours fériés. Grâce à leurs techniques, ils seront efficaces tant en prévention qu’en soin !

POUR  PROFITER DE NOS CONSEILS PRÉVENTIFS CONTRE LA RHINITE ALLERGIQUE, RÉSERVEZ  VOTRE CONSULTATION EN LIGNE et ACCÉDEZ A VOTRE « ESPACE PATIENT » !

Maladie de Crohn : traitement complémentaire naturel par l’ostéopathie

maladie-de-crohn-et-osteopathie

 La maladie de Crohn peut être soulagée naturellement par l’ostéopathie, en complément d’un traitement allopathique.

maladie-de-crohn

La maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

C’est une affection particulièrement handicapante au quotidien. En France, elle touche 1 personne sur 1000. Si les médicaments limitent son évolution et soulagent le patient, il n’existe à ce jour aucun traitement entièrement curable. C’est pour cela que beaucoup de patients se tournent vers les médecines alternatives, comme l’ostéopathie. Quels sont les symptômes? Comment l’ostéopathie peut apporter son concours de manière naturelle au traitement de la maladie de Crohn ? Explications :

 

Maladie de Crohn:  De quoi s’agit-il?

maladie-de-crohn-quest-ce-que-cest

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique du tube digestif. Cette pathologie atteint toutes les parties du tube digestif, de la bouche à l’anus. Le segment terminal de l’intestin grêle et le côlon sont les plus touchés.

Les femmes sont davantages victimes de cette maladie inflammatoire, et les enfants, dans une moindre mesure.

La première crise apparaît souvent entre 20 et 30 ans, puis se reproduisent après des rémissions de durée variable.

Sur le long terme, diverses complications peuvent survenir. On distingue une obstruction du tube digestif appelée sténose, des ulcères de la paroi digestive, une hémorragie, ou encore des fistules. En dehors des symptômes digestifs, certaines poussées peuvent s’accompagner de douleurs articulaires, cutanées ou encore oculaires.

Maladie de Crohn : quels sont les signes?

maladie-de-crohn-symptomes

La maladie de Crohn se manifeste en premier lieu par des troubles gastro-intestinaux tels que des douleurs abdominales et une diarrhée. En période de crise, voici les signes les plus courants :

 

  • Douleurs abdominales, souvent diffuses et d’intensité variable ;
  • Diarrhée aiguë;
  • Saignement rectal,
  • Lésions anales diverses ;
  • Douleurs articulaires ;
  • Manque d’appétit
  • Forte fièvre
  • Fatigue chronique
  • Perte de poids.

Le diagnostic de cette maladie demande du temps, parfois des années, notamment à cause des périodes de rémission, sans symptômes.

Maladie de Crohn : quelles sont les causes?

Les causes de la maladie de Crohn demeurent  inconnues, à l’heure actuelle, mais plusieurs hypothèses sont formulées par des facteurs :

  •  génétiques, avec un risque relatif multiplié par 10 à 15 dans certaines familles ;
  • environnementaux : la maladie de Crohn serait plus fréquente dans les pays industrialisés en raison de la pollution et de la nutrition.
  • immunologiques liés à des désordres du système immunitaire ou une modification de la flore intestinale.
  • Le tabagisme : augmenterait les risques de contracter cette maladie chronique de 50%, et accentue les poussées.

De nombreuses recherches sont en cours pour essayer de confirmer les hypothèses et de trouver les véritables facteurs à l’origine de cette maladie.  Ensuite, on pourra mettre au point les traitements médicamenteux appropriés.

A ce stade, des médecines douces, dont l’ostéopathie, permettent d’apaiser les douleurs et de retarder l’apparition des périodes de crise.

Maladie de Crohn : traitement complémentaire naturel par l’ostéopathie

maladie-de-crohn-et-traitement-osteopathie

La maladie de Crohn peut être traitée par l’ostéopathie de manière naturelle, comme traitement complémentaire. En effet, l’acte manipulatoire viscéro-fasciale de cette thérapie permet un relâchement tissulaire, et redonne une dynamique à l’ensemble du tube digestif.

Notre ostéopathe en urgence  va vous prendre en charge lors des rémissions et en dehors des poussées inflammatoires afin d’éviter ou de retarder les périodes de crise. Il va effectuer un bilan complet de votre corps et chercher les diverses dysfonctions en lien avec la maladie de Crohn.

L’action d’un ostéopathe est appropriée à la période de rémission ou en suivi post-opératoire. Son intervention se traduit ainsi :

En phase non inflammatoire, période de rémission

La maladie de Crohn, en phase non inflammatoire, crée des tensions au niveau du système digestif. Elle ne se manifeste pas encore sous forme de douleurs intenses au niveau du ventre.

Si les tensions de la maladie de Crohn sont essentiellement situées au niveau des viscères. Elles peuvent également remonter le long des lombaires au bas du dos ou au niveau du bassin.  C’est là qu’intervient l’ostéopathie viscérale qui aide à relâcher ces tensions. Si les techniques viscérales sont “douces”, elles peuvent être légèrement inconfortables sur le moment, mais permettent un net soulagement a posteriori.

Il est à noter que l’ostéopathie a un effet sur le métabolisme. Son intervention permet un apaisement de la sphère viscérale en améliorant la fonction intestinale.

Ce travail sur les viscères et le système nerveux, aide aussi à diminuer la fréquence d’apparition des crises. Afin de ne pas diminuer voire annuler le traitement ostéopathique, il faut veiller à avoir une alimentation équilibrée et adéquate.

En suivi post-opératoire

maladie-de-crohn-suivi-post-operatoire

Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire quand les médicaments ne suffisent pas. Cette dernière consiste à couper un morceau du tube digestif.

Le travail de l’ostéopathe permettra de relâcher les tensions au niveau du côlon, du bas du dos et du bassin, mais aussi celles qui ont pu se créer au cours de l’opération. Le travail sur les tensions concerne aussi la totalité du corps. En travaillant également les vertèbres, on envoie un signal au système nerveux de manière  à provoquer un relâchement des tensions corps en profondeur.

C’est pourquoi il est conseillé de consulter un ostéopathe après un acte chirurgical concernant la maladie de Crohn.

 Nos SOS ostéopathes/Urgence à domicile ou en cabinet  à votre service !

Si vous souffrez de la maladie du  Crohn, faites appel à nos SOS ostéopathes/Urgence à domicile ou en cabinet ! Ils sont joignables au 01 84 25 06 25.

Ils pourront vous aider à faire face à cette maladie par des techniques appropriées, douces et naturelles.

 

 

CONTINUEZ LA LECTURE ET BÉNÉFICIEZ DE CONSEILS en cas de maladie de crohn sur votre espace patient.  RÉSERVEZ dès maintenant VOTRE CONSULTATION EN LIGNE !

La pubalgie chez la femme enceinte : quelle est l’action de l’ostéopathie?

pubalgie-et-grossesse

La pubalgie peut être soulagée par l’ostéopathie qui réduit considérablement les douleurs et permet une récupération rapide.

pubalgie-chez-la-femme-enceinte

La pubalgie est une affection fréquente chez les femmes enceintes. Elle se manifeste à partir de six mois de grossesse lorsque le poids du bébé commence à peser sur le bassin. Pour les unes, cela correspondra à de petits tiraillements dans le bas du ventre tandis que pour d’autres, ces douleurs seront un véritable handicap provoquant ainsi des insomnies et des difficultés à marcher. Aussi, il est recommandé de consulter un ostéopathe en urgence à domicile ou en cabinet pour qu’il puisse soulager ces maux. Tour d’horizon sur ces douleurs au pubis !

Qu’est-ce-qu’une pubalgie?

Une pubalgie est une inflammation des tendons des adducteurs et/ou des abdominaux sur le pubis. Cette pathologie chronique, a été décrite en 1932 chez un escrimeur par le Dr Spinelli, et touche :

-le pubis ;

-la symphyse pubienne (articulation antérieure du bassin) ;

-les muscles et tendons avoisinants.

Chez la femme enceinte, le syndrome de Lacomme est un type particulier de pubalgie qui se manifeste au cours des derniers mois de grossesse. Les symptômes sont les suivants:

  • Une incapacité à se tenir debout sur une jambe.
  • Une douleur quand on écarte les jambes
  • Une difficulté à lever les jambes
  • La douleur peut aussi irradier vers l’intérieur des cuisses.
  • La douleur fait penser à un lumbago, une sciatique, une appendicite ou des coliques néphrétiques.
  • Un gonflement et / ou une inflammation des articulations
  • Douleurs nocturnes
  • Difficultés à monter et descendre les escaliers

La pubalgie : pourquoi touche-t-elle les femmes enceintes?

La pubalgie chez les femmes enceintes, communément appelée « douleurs au pubis » ou encore « diastasis » par les professionnels de santé, est due à l’écartement des os du bassin. Durant la grossesse, le corps produit une hormone nommée « relaxine » qui permet d’assouplir les ligaments et faciliter ainsi le passage du bébé lors de l’accouchement.  Cette hormone va agir sur les ligaments présents au niveau du bassin pour « ouvrir » en quelque sorte le passage.

Cependant, le taux de sécrétion de relaxine est parfois élevé, ce qui provoque une faiblesse ligamentaire voire une instabilité pelvienne. D’où d’importantes douleurs ligamentaires chez la future maman.

Si vous avez été sujette à une pubalgie durant une de vos grossesses, ces douleurs risquent fort de réapparaître à votre prochaine grossesse.

La pubalgie chez la femme enceinte : quelles sont les causes?

Pour comprendre les causes de la pubalgie chez la femme enceinte, faisons un petit rappel anatomique de la zone pelvienne.

Le pubis est formé de deux os qui constituent la partie inférieure de l’os iliaque et qui sont reliés entre eux par une articulation relativement sensible, la symphyse pubienne. C’est une zone anatomique très complexe. De ce fait, la pubalgie résulte soit:

d’un déséquilibre entre les forces des muscles adducteurs c’est-à-dire les muscles moteurs des hanches qui permettent de lever les jambes et des muscles abdominaux ;

d’une augmentation du volume utérin et du poids de bébé : la femme enceinte peut développer une pubalgie à cause du poids exercé par le bébé sur son bassin. Plus il grossit,  plus le déséquilibre et la pression exercée sur le bassin est forte.

d’un changement postural : les évolutions corporelles liées à la grossesse favorisent des modifications des paramètres posturaux et donc une adaptation des stratégies posturales. Elle peut être biomécanique, par l’augmentation des tensions tendineuses des abdominaux relativement à l’augmentation du volume utérin.

Elle peut être également ergonomique. Les tensions générées par votre activité journalière pourraient ne pas être adaptées.

La pubalgie chez la femme enceinte : quelle est l’action de l’ostéopathie?

 

La pubalgie chez la femme enceinte  peut être particulièrement gênante au cours de la grossesse. L’ostéopathie peut aider le corps à s’harmoniser, grâce à son approche globale du corps.

Comme dans n’importe quelle séance ostéopathique, notre SOS ostéo en urgence va procéder à une anamnèse. Dans la situation de la femme enceinte, l’ostéopathe fera adopter à la patiente une position de soin en fonction du stade de la grossesse. Plus le terme est proche, plus il sera conseillé de s’allonger sur le côté gauche (décubitus latéral gauche).

En raison de l’état de grossesse, certaines techniques ne sont pas adaptées voire contre-indiquées comme celle des trusts.

Dans le cas de la pubalgie, notre ostéopathe pour femmes enceintes à Paris  et Île de France,  va réaliser des manipulations afin de soulager les tensions au niveau de l’aine et du pubis. Il peut faire appel aux techniques suivantes :

La technique de l’ostéopathie fonctionnelle

Cette méthode nécessite la participation active de la future maman. Elle permet à l’ostéopathe, avec l’aide du sujet, de mobiliser les tissus (muscles, articulations et respiration volontaire). Les techniques fonctionnelles vont toujours dans le sens du mouvement d’aisance tissulaire et sont basées sur la respiration.

Ceci afin d’amener la patiente à un état de relâchement suffisant pour permettre de détendre les muscles tendus ou spasmés.

La technique de l’ostéopathie viscérale 

La techniques viscérale ne sera pas exclue. Le ventre est considéré comme le siège des émotions. De ce fait, l’ostéopathie viscérale peut être très utile pour décontracter les viscères et les organes. Elle tiendra simplement compte de la grossesse.

De manière générale, le travail de l’ostéopathe visera à libérer le maximum de structures. Ceci dans le but de restaurer les tissus et les organes, pour que le bébé, défait de toute contrainte, puisse se positionner correctement.

Il faut compter une à deux séances pour résoudre le problème.

La durée du traitement varie en fonction des situations individuelles. Tout dépend de l’intensité de la douleur, de sa cause et de sa durée depuis son apparition.

Faites appel à nos SOS ostéopathe en urgence pour femmes enceintes

osteo-urgence-paris-ile-de-france

Si vous souffrez de pubalgie durant votre grossesse, n’hésitez pas à vous rapprocher de nos SOS ostéopathe en urgence pour femmes enceintes. Contactez-les directement au 01 84 25 06 25.

Continuez la lecture et bénéficiez de conseils préventifs contre la pubalgie chez la femme enceinte.  réservez votre consultation en ligne et accédez à votre « espace patient »

 

La spasmophilie: comment l’ostéopathie peut aider?

La spasmophilie peut être calmée par l’ostéopathie qui est une méthode naturelle rééquilibrant l’organisme de façon générale.

spasmophilie-et-osteopathie

La spasmophilie, encore appelée tétanie, se caractérise par l’apparition de contractions et de spasmes musculaires.  Elle est souvent accompagnée par des difficultés respiratoires : sentiment d’oppression, d’étouffement et hyperventilation. En France, près de 10 millions de personnes souffriraient de ce syndrome, notamment les femmes. Encore déroutant pour le grand public, la spasmophilie est source d’importantes douleurs musculaires. Les solutions naturelles notamment l’ostéopathie sont vivement conseillées pour prévenir les crises ou les soulager. Quelles sont les causes de la spasmophilie ? Comment l’ostéopathie peut aider ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir !

La spasmophilie: de quoi parle-t-on?

La spasmophilie est une anomalie du système sympathique, c’est-à-dire le système qui assure les fonctions automatiques de l’organisme (battements du cœur, respiration, système digestif). Ce dysfonctionnement peut engendrer une fatigue chronique, des spasmes abdominaux, des insomnies, des troubles digestifs, et des tremblements  dans les extrémités.  Même si elle est très gênante, voire invalidante, la spasmophilie n’est pas une affection grave.

Deux tiers des patients sont des femmes, de manière héréditaire.  Dès l’enfance, on observe certains signes avant-coureurs, et la maladie se déclare généralement entre 20 et 30 ans.

La spasmophilie: à quoi c’est dû?

On a attribué pendant longtemps aux causes de la spasmophilie le manque de calcium et de magnésium.  Car, cela provoquait une hyperexcitabilité à l’origine des manifestations comme les fourmillements ou les crampes. Mais aujourd’hui ces hypothèses sont remises en cause.

Les spasmophiles sont sensibles aux situations de stress.  Elles sont victimes en permanence d’une grande tension nerveuse, sont particulièrement émotives, sanglotent facilement et éprouvent des difficultés à supporter la moindre contrariété. Leurs malaises sont souvent spectaculaires et surviennent fréquemment devant un public.

Le stress au travail, les situations personnelles problématiques et plus généralement les problèmes douloureux de la vie sont des facteurs à l’origine de la spasmophilie.

La spasmophilie: comment le reconnaître?

La spasmophilie peut se manifester sous la forme de crises de tétanie  ou de sensations de malaises. Elles s’expriment comme des fourmillements ou des engourdissements, des spasmes plus ou moins douloureux, notamment au niveau abdominal.

Le spasmophile montre une véritable attaque de panique qui accompagne une hyperventilation. La spasmophilie peut également se traduire par des douleurs articulaires au niveau du cou, du dos et des jambes, accompagnées de raideurs musculaires, notamment au niveau des masséters avec une difficulté à ouvrir la bouche.

Les symptômes sont  très variables en fonction de l’individu, de l’état de stress du patient et de son environnement.

La spasmophilie: comment l’ostéopathie peut aider?

osteopathie-soulage-les-douleurs-de-la-spasmophilie

La spasmophilie peut être calmée par l’ostéopathie. Cette dernière permet d’aider à la régulation du stress et à recouvrer une respiration régulière, grâce à des techniques douces sur l’ensemble de l’organisme.

Lors de la séance suite à un diagnostic précis, un bon ostéopathe travaillera généralement sur plusieurs plans, structurel, crânien et visceral.

osteopathie-technique-cranienne

Avec l’ostéopathie crânienne,    le thérapeute aura une action directe sur le système neuro-végétatif pour travailler sur l’hyperexcitation. L’ostéopathie est recommandée pour son efficacité pour ce qui concerne la libération du stress musculaire et des tensions du rachis.

 

osteopathie-technique-viscerale

 

Grâce à l’ostéopathie viscérale, l’ostéopathe agira sur les conséquences du stress en soulageant l’essentiel des troubles digestifs occasionnés. Les mobilisations mécaniques permettront d’atténuer les tensions accumulés. Cela favorisera une meilleure circulation du transit.

 

osteopathie-technique-structurelle

 

L’ostéopathie structurelle permettra quant à elle, de traiter les éventuelles restrictions articulaires ainsi que les tensions musculaires occasionnés.

Bien entendu, les techniques thérapeutiques seront individualisées et complétées en fonction de chaque patient. Notre sos ostéopathe ne se limitera pas à répondre à la demande du patient, il étendra son intervention  à une action préventive pour éviter de possibles récidives.

Une à deux séances peuvent être nécessaires pour obtenir un résultat plus durables.

Nos ostéopathes d’urgence à Paris & île de France à votre service !

osteo-urgence-paris-ile-de-france

Si vous souffrez de spasmophilie, nos ostéopathes chevronnés vous aideront à prévenir les crises ou à les soulager pour retrouver un rythme de vie serein. L’ostéopathie est un excellent complément naturel à la médecine allopathique, et vous permet d’aller mieux à l’issue de la consultation, tout en douceur.

                CONTINUEZ LA LECTURE et BÉNÉFICIEz DE CONSEILS DEPUIS VOTRE ESPACE PATIENT EN RÉSERVant VOTRE PROCHAINE consultation

Entorse de la cheville: que peut faire l’ostéopathie?

L’ostéopathie est très efficace pour soulager les douleurs liées à l’entorse de la cheville et aide à diminuer les séquelles de mobilité.

entorse-femme

L’entorse de la cheville est un problème de santé publique avec environ 6000 cas par jour en France, et dont le coût est estimé à 1 millions d’euros par jour. Généralement provoquée par un choc ou un traumatisme, cette lésion touche les ligaments et provoque des douleurs handicapantes. Souvent bénigne, l’entorse peut, malgré tout, abîmer durablement les ligaments si elle n’est pas traitée comme il faut. Mais l’ostéopathie peut soulager les douleurs. On vous explique tout !

L ‘entorse de la cheville: qu’est-ce-que c’est?

Pour comprendre la définition d’une entorse, faisons un petit rappel anatomique de la cheville. La cheville est une articulation complexe. Elle relie l’extrémité des deux os de la jambe à l’un des os de la cheville : le talus. De chaque côté du pied, les extrémités des os de la jambe forment une sorte de bosse que l’on sent facilement en touchant ses chevilles : ce sont les malléoles.

Les os de la cheville sont maintenus par de nombreux ligaments. Ces attaches fibreuses servent à relier les os entre eux. Les ligaments permettent aux articulations de rester en contact lors des mouvements.

La cheville est une articulation qui peut bouger dans tous les sens. Seulement, les mouvements peuvent tendre le ligament jusqu’à lui causer des lésions : c’est l’entorse. L’articulation devient alors moins stable. Il existe trois types d’entorses :

bénignes:  les ligaments sont distendus, mais non rompus ni arrachés.

– moyennes: une partie (ou un faisceau) du ligament est déchiré

– graves: le ligament d’une articulation est rompu

Comment reconnaître une entorse de la cheville?

entorse-cheville-symptomes

Lors d’une entorse bénigne, on constatera les symptômes suivants :

  • Une douleur sur le côté externe de la cheville,
  • Un gonflement
  • La personne peut cependant se mobiliser.

Lors d’une entorse grave, on retrouve :

  • La cheville est particulièrement gonflée et douloureuse
  • La présence d’une douleur,
  • L’impossibilité de se mobiliser,
  • Le gonflement de l’articulation,
  • L’apparition d’un bleu (ecchymose).

Les entorses graves nécessitent de voir un médecin rapidement.

L’entorse de la cheville: quels sont les facteurs de risque?

entorse-facteurs-de-risque

L’entorse de la cheville peut être causée par plusieurs facteurs qui augmentent les risques :

  • La pratique sportive : les sports de contact comme le  football, le basketball,  etc. et les sports de pivot, dans lesquels les changements de direction sont brusques (tennis, basketball, etc.) ;
  • La marche sur un terrain en mauvais état (risque de glissade) ou dont la surface est irrégulière par exemple un jogging dans la nature ;
  • Le port de chaussures instables , mal adaptées à l’activité, ou usées (en particulier sur l’extérieur de la chaussure) ;
  • Les faux mouvements
  • Une anomalie de la statique du pied;
  • Des troubles de la coordination des mouvements dus à une maladie, à la fatigue ou à la consommation d’alcool.

 

L’entorse de la cheville: que peut faire l’ostéopathie?

entorse-de-la-cheville-et-osteopathie

L’entorse de la cheville peut être soulagée par l’ostéopathie. Cette méthode reine intervient en complémentarité avec la médecine classique.

Dans un premier temps, et si vous n’avez vu aucun professionnel de santé avant, notre ostéopathe en urgence à Paris & en île de France va s’assurer qu’il ne s’agit pas d’ une entorse grave nécessitant une radio. Dans le cas où une rupture ligamentaire ou un arrachement osseux est suspecté, il vous réorientera vers les urgences ou vers votre médecin généraliste. Il reportera donc la séance d’ostéopathie une fois que le diagnostic aura été clairement établi.

 

Dans le cas d’une entorse bénigne,

entorse-benigne

Le praticien va travailler sur plusieurs niveaux qui vont permettre la bonne cicatrisation des structures lésées. Ceci va permettre la restauration de la mobilité de l’articulation touchée, et enfin éviter la mise en place de compensations qui perturberaient l’équilibre de l’ensemble du corps. Par exemple, le dos qui se bloque quelques temps après, parce que l’ensemble du membre inférieur et le bassin ont compensé la perte de mobilité de la cheville.

 

Dans le cas d’une entorse grave

 entorse-graveNotre ostéopathe disponible intervient après la cicatrisation. Il va vérifier et corriger les adaptations pour que le corps ne reste pas dans un schéma lésionnel. En effet, même après la cicatrisation, les adaptations peuvent rester et déclencher des douleurs des mois voire des années après.

 

 

De manière générale, l’action du thérapeute est de rétablir la mobilité de l’ensemble des structures du corps. Il travaillera sur :

mobilite-articulaire

la mobilité des surfaces articulaires de l’articulation lésée, mais également celle des articulations adjacentes qui ont aussi subi le traumatisme ;

les tissus péri-articulaires : les muscles et leurs tendons, les fascias, la capsule articulaire.

les systèmes vasculaires et nerveux à proximité et à distance de l’articulation.

 

Faites appel à nos ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet!

osteo-urgence-paris-ile-de-france

Si vous souffrez d’une entorse de la cheville, nos ostéopathes en urgence à Paris & île de France sont à votre service pour vous prodiguer les soins nécessaires qui vous permettront de reprendre sereinement le rythme de la vie quotidienne.

BÉNÉFICIEZ DE CONSEILS pour prÉvenir une entorse SUR VOTRE ESPACE PATIENT En RÉSERVant VOTRE PROCHAINE SÉANCE VIA CE LIEN !

 

La constipation : l’ostéopathie pour la traiter

constipation-et-osteopathie

L’ostéopathie est conseillée pour atténuer les maux  de la constipation.

La constipation est un trouble digestif assez fréquent, pénible et souvent douloureux. En effet, environ 15 à 35% d’adultes seraient concernés par ce trouble, soit de manière épisodique ou durable. La constipation peut être la conséquence d’une pathologie particulière ou d’un déficit d’hydratation. En effet, si on la laisse s’installer, des complications peuvent apparaître. Traitements médicaux et chirurgie dans les cas les plus sévères s’imposent parfois, mais il existe aussi des méthodes plus douces pour y parer, comme l’ostéopathie. Quelles sont les causes de la constipation ? Comment l’ostéopathie intervient pour la traiter? Les réponses ici !

La constipation: qu’est-ce-que c’est?

La constipation se définit par un ralentissement du transit intestinal, provoquant une baisse de la fréquence d’émission de selles, qui apparaîtront déshydratées. Une sensation d’inconfort au niveau de l’abdomen, des crampes et des ballonnements peuvent apparaître. Aller aux toilettes devient difficile voire douloureux quand les selles sont dures, peu abondantes.

On distingue la constipation passagère de la constipation chronique.

-passagère : est d’une durée de quelques semaines à une fréquence moyenne de moins de 3 selles hebdomadaires.

-chronique : au-delà de six mois si les symptômes perdurent, on parle alors de constipation chronique.

La constipation: quels mécanismes?

 

constipation-mecanismes

Si l’intestin fonctionne normalement, les différentes parties du côlon vont se distribuer les fonctions de la manière suivante :

– le côlon droit et le côlon transverse ont une fonction de réservoir, de fermentation et de réabsorption.

– le côlon gauche est responsable de la progression du contenu avec une force variable selon les périodes de la journée : minimum en phase nocturne, maximum au réveil et après les repas.

Quatre problèmes principaux sont à l’origine de la plupart des constipations :

L’obstruction entraînant une réduction du passage des selles.

Les troubles de la progression colique liés à un apport en fibres alimentaires réduit.

Une faible tonicité des muscles du côlon réduit la force et la fréquence des contractions responsables de la progression des selles.

En revanche, un côlon très tonique s’accompagne d’un accroissement des contractions qui ne sont pas motrices pour les selles. Dans ce cas de figure, la constipation est associée à des douleurs abdominales, c’est le syndrome du « côlon irritable ».

– Les troubles de l’évacuation liés à ce qui s’oppose à l’évacuation des selles : hypertonie du conduit anal, mauvaise perception des sensations rectales, hypertonie du sphincter anal pendant les efforts de la défécation.

La constipation: quelles sont les causes?

constipations-causes

La constipation est souvent le résultat de plusieurs facteurs :

Le changement dans les habitudes quotidiennes : comme un voyage, une modification du régime alimentaire, le stress, etc.

Le fait de se retenir de ne pas aller à la selle, pour des raisons diverses.

L’ alimentation pauvre en fibres ou une consommation excessive de féculents et de farineux (pomme de terre, riz).

Le manque d’activité physique : avec la sédentarité surtout chez les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.

La grossesse, car il y a une diminution des contractions intestinales dues à des modifications hormonales.

La prise de médicaments, notamment certains antidouleurs, antidépresseurs ou médicaments utilisés contre l’acidité gastrique.

Sans traitement, des complications peuvent survenir, notamment, des efforts répétés et prolongés de poussée peuvent aggraver les fissures anales et les hémorroïdes. Les personnes âgées sont prédisposées à des complications comme : l’occlusion intestinale, l’incontinence anale, l’ulcération anale ou encore la rétention urinaire (impossibilité d’uriner malgré une vessie pleine).

La constipation: comment l’ostéopathie peut-elle la traiter?

 

lostéopathie-traite-la-constipation

La constipation, en dehors des pathologies qui relèvent de la médecine allopathique, peut être traitée par l’ostéopathie. Notre ostéopathe en urgence à Paris & île de France va notamment utiliser la technique de l’ostéopathie viscérale pour :

-redonner la mobilité du côlon.

-décongestionner et lever les adhérences au niveau du sigmoïde (partie terminale du côlon, juste avant le rectum)

-équilibrer le cadre colique (composé de trois segments : côlon ascendant, transverse et descendant)

-équilibrer le côlon par rapport aux organes environnants (intestin grêle notamment)

-harmoniser les fasciæ reliant le côlon à la paroi postérieure de l’abdomen ;

-favoriser la bonne vascularisation abdominale.

Bien entendu, seules les techniques correspondant au patient pris en charge seront à mettre en œuvre et pas toutes.

L’ostéopathie structurelle

losteopathie-structurelle

Dans le cas de ballonnements, notre praticien aura recours à l’ostéopathie structurelle. Cette méthode consiste à intervenir au niveau de l’abdomen pour corriger les vertèbres lombaires et redonner toute sa mobilité au bassin, si besoin. Il s’intéressera également au diaphragme, au foie, au pancréas et au duodénum.

L’ostéopathie crânienne

losteopathie-cranienne

L’ostéopathie crânienne, enfin, sera intéressante pour réguler l’innervation du côlon et assurer son bon fonctionnement, en harmonie avec le MRP (mécanisme respiratoire primaire) . Notre ostéopathe dispo à domicile ou en cabinet sera amené, en fin de consultation, à vous donner des conseils adaptés pour lutter contre vos troubles.

 

Faites appel à nos ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet à Paris & île de France !

 

osteo-urgence

En cas de constipation passagère ou chronique, contactez nos ostéopathes en urgence à domicile ou en cabinet. En substitut ou en complément d’un traitement allopathique, ils vous aideront à venir à bout de cette affection. Vous pourrez ainsi reprendre rapidement la cours de votre vie en toute sérénité.

BÉNÉFICIEZ DE conseils anti-constipation SUR VOTRE ESPACE PATIENt En  RÉSERVant VOTRE PROCHAINE SÉANCE ici!